samedi 30 juin 2012

Comprendre l'implicite et l'ironie




Un peu de vocabulaire familier : 

Se la couler douce : vivre tranquillement sans se faire de soucis

Les bobos : les bourgeois bohêmes

La ramener : "la" se réfère à "la fraise" dans "ramener sa fraise", c'est à dire parler fréquemment pour contester, se moquer, se montrer supérieur. La "fraise" correspond au nez de quelqu'un, et donc à une personne, la partie évoquant le tout.

Contexte


Le candidat de l'UMP a annoncé, le 24 avril 2012, la tenue d'un meeting le 1er mai pour célébrer le "vrai travail". Il reprend en fait un discours contre l'assistanat, vieille idée de la droite, qui a fini par infuser dans une grande partie de la classe politique. (l'Express.fr)

Maintenant essayez de détecter ce qui n'est pas dit directement dans l'organigramme, pour identifier le positionnement politique de l'auteur @vinceakadiego.

Libellés : , , ,

mardi 26 juin 2012

Tweetgate ou incident tweeplomatique




Affaire du Tweet: Les Français jugent sévèrement Valérie Trierweiler



Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande. WITT/SIPA

POLITIQUE - Selon notre sondage CSA pour «20 minutes», BFMTV et RMC…

«L’affaire» du soutien de Valérie Trierweiler à Olivier Falorni n’aura sans doute aucune conséquence dans les urnes, dimanche. Mais l’initiative est jugée sévèrement par l’opinion. Selon le sondage CSA pour 20 Minutes, BFMTV et RMC, 48% des personnes interrogées désapprouvent cette initiative et 66% trouvent «injustifié» que la compagne du président de la République prenne des positions publiques dans la vie politique. «Les sondés semblent très attachés à une séparation stricte entre les sphères publique et privée. Finalement, pour les Français, le statut de la compagne semble tout à fait clair», résume Jérôme Sainte-Marie, de l’institut CSA.
Les sympathisants PS plus sévères
Comme les dirigeants socialistes, Martine Aubry ou Jean-Marc Ayraultdemandant «plus de réserve» de la part de Trierweiler, les partisans du Président sont d’ailleurs particulièrement sévères: 55% des sympathisants PS désapprouvent son intervention dans la «bataille» de La Rochelle. «Pour le moment, l’affaire, surtout si elle se calme, n’aura pas d’immenses conséquences politiques. Elle pourrait commencer à en avoir si les Français estiment que le Président n’arrive pas à mettre de l’ordre dans tout ça. L’image du pouvoir pourrait alors en pâtir», conclut Sainte-Marie.
 
 


Matthieu Goar



source : journal 20 minutes, suite au tweet de V.Trierweiler, le 12 juin 2012

Libellés : , , ,

samedi 23 juin 2012

Textanim, pour écrire des messages animés


Libellés : , ,

jeudi 14 juin 2012

Elections 2012 : graphique et carte



Deux articles du journal gratuit 20 minutes, juin 2012

Libellés : , , , , ,

samedi 9 juin 2012

Les mots croisés de Mafalda (2) : couleurs