dimanche 5 juin 2011

Le grand arroi

Voici la définition du TLFI pour :"arroi"


ARROI, subst. masc.A. Vx. Train, équipage, appareil. Se mettre en arroi (Ac. 1798-1878) :
1. ... pour apparaître à ses sujets en plus solennel arroi, il [Don Quichotte] fut obligé d'attendre deux jours, caché dans une auberge de matelots, que l'on pût débarquer des bagages.TOULET, Le Mariage de Don Quichotte, 1902, p. 148.
2. La plaine des labours et des prés perdait pour un jour une certaine unité de vie que les hommes au travail, les appels aux bêtes, le murmure de l'effort, l'arroi des attelages lui prêtaient dans la semaine.AYMÉ, La Jument verte, 1933, p. 209.
3. La nappe immaculée, le théâtral arroi des cristaux, de l'argenterie lourde, au milieu de cette salle démesurée, aux coins emplis d'ombre, évoquait soudain l'idée obscure d'une cène, d'un repas sacré, funèbre ou propitiatoire.GRACQ, Un Beau ténébreux, 1945, p. 184.
4. À la sortie du dernier gala de l'Opéra, j'ai vu de belles dames en grand arroi, fort impressionnées par les acclamations de la foule communiste massée sur les trottoirs lorsque M. « K. » parut (...) ces militants me paraissaient bien sages, bien bourgeois en somme, et ne ressemblaient en rien à ceux que les faubourgs d'autrefois lâchaient dans les rues noires du Paris de Balzac.MAURIAC, Le Nouveau Bloc-notes, 1961, p. 619.

Au fig., vx et fam. Être en mauvais arroi. ,Être en mauvaise posture`` (Ac. 1835-1932, BESCH. 1845, Nouv. Lar. ill., ROB.).


A partir de ce mot, comment comprenez-vous le DESARROI ? Faites le lien entre l'arroi et le désarroi. Distinguez les différents sens de désarroi, en lisant la définition du mot dans le TFLI, ci-dessous.

(TLFI)
A. [En parlant d'objets, d'événements concernant les affaires, la fortune, l'état d'un pays, d'un groupe, etc.] Dérangement, désordre, mise sens dessus dessous. Désarroi matériel; une table en désarroi; au milieu du désarroi général. Synon. débâcle, débandade, délabrement, déroute, désorganisation; anton. ordre. Le désarroi du moulin était raccommodé (SAND, F. le Champi, 1850, p. 145). Un désarroi de livres régnait (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p. 291). Assise sur l'herbe (...) face au grand désarroi des eaux (GIONO, Batailles ds mont., 1937, p. 179).SYNT. Le désarroi de la catastrophe, de la ruche, des rues; l'armée, les finances en désarroi; mettre la maison en désarroi. Spéc., MAR. ,,Arrimage, chargement mal fait, objets placés en désordre`` (WILL. 1831). Yves est assis près de moi sur des malles, des caisses ouvertes. C'est encore le désarroi de l'arrivée (LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 243).B. Au fig. Trouble qui survient aux différents niveaux de la personne. Désarroi de l'angoisse; désarroi doctrinal; cacher son désarroi. Il revenait le cœur en désarroi, le cœur en tumulte et en détresse (LOTI, Ramuntcho, 1897, p. 225). Il sentit un désarroi, une sorte d'orage mental où tourbillonnaient toutes ses pensées (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 66).
« Elle m'a paru dans le plus grand désarroi. Je l'ai trouvée en larmes, vraiment désespérée, ne sachant que répéter sans cesse : « Non, je ne partirai pas, je ne peux pas partir! »GRACQ, Un Beau ténébreux, 1945, p. 177.

Libellés : , , ,

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil